Blog

A la Ville en Bois

La Nature, c’est sympa, mais au printemps, ça file des allergies. Du coup, pour prendre un bol d’air ce mois-ci, Hey Louise s’est dit qu’il valait mieux fouler le bitume de notre bonne vieille Lorient. Mais, comme on aime quand même être dépaysées, on est allées du côté de Ville en Bois, le long du Scorff. Et cette fois, on a embarqué avec nous Marie, notre architecte officielle. Melting-pot illustré d’infos intéressantes et de questionnements existentiels.

Les (bons) plans de Hey Louise !

  • Balade 2,4 km, en boucle, accessible à pied, en poussette et en vélo (prudence dans l’escalier quand même).
  • Itinéraire : Départ de la place de la POterie. Prendre la rue de Pressensé, puis tourner à gauche rue de Ville en Bois. Au bout de la rue, tourner à droite, rue du Professeur Perrin, puis encore à droite rue Frédéric Courmet. Prendre à gauche rue Professeur Langevin, puis à droite rue de Lannenais. Tout droit jusqu’à la rue de la Côte d’Alger. Traverser et continuer vers l’impasse Saint-Christophe. De la place de la chapelle, redescendre vers le Scorff par l’escalier, puis suivre la rive sur la droite. Retourner place de la Poterie par la rue de la Ville en Bois à droite.
  • La carte IGN avec toutes les infos de carto, c’est celle-ci : Lorient-Ile de Groix 0720 ET et on peut la trouver ici 
  • Au XVIIIe siècle, Lorient s’est essayé à la porcelaine (avec pour ambition d’asticoter la Manufacture de Sèvres). Pour en savoir plus https://www.sahpl.asso.fr/SITE_SAHPL/Faurie_La_Ville_en_bois_Lorient.htm
  • Pour essayer une recette à base d’ail des ours, c’est par ici https://chefsimon.com/recettes/tag/ail%20des%20ours

Une BD parue dans Sorties de Secours le 29 avril 2021. 

Topo Riso

On avait envie d’innover sur nos techniques d’impression. Alors, on a tenté la risographie avec l’amie Nathalie de Super Banco, à Brest. (On avait aussi envie d’aller à Brest). Et comme on est ravies, on vous explique pourquoi la risographie a conquis nos cœurs (et en fera bientôt de même pour le monde entier).

On va pas se mentir, c’est Margot, l’illustratrice de Hey Louise, qui bichait sur la riso. Moi, je voyais pas trop le délire. Margot s’est armée de patience, a levé les yeux au ciel, et m’a dit : « Arrête avec tes rimes pourries, la risographie c’est mortel pour trois raisons :

  • C’est un procédé artisanal (en plus d’être artisanal, chez Super Banco c’est hyper sympa), donc on aime bien parce que nous aussi on fait plutôt dans l’artisanal.
  • C’est écolo, car c’est une impression à froid très peu consommatrice d’énergie, et les encres sont fabriquées à base de produits naturels et sans solvants, donc on aime bien parce que la planète, c’est utile.
  • C’est unique et imprévisible, car la technique consiste à superposer les couleurs, il y a donc une maquette par couleur, que le ou la risographe superpose, et là on aime bien parce que ça fait un peu peur de pas trop savoir ce que va donner le résultat final. Et le frisson, c’est notre passion…

Je sais pas vous, mais moi j’ai tout compris. Et en plus, je me dis que « riso », ça rime avec « super banco ».

Balade chez les Culs Salés

Croquis sonore à Riantec

Ce mois-ci, on se balade en écougardant (regardoutant ?) un Croquis Sonore réalisé par Hey Louise  et Radio JUNO. Le principe est simple, on croque dur et ça sonne doux …. Direction Riantec et la Petite Mer de Gâvres, pour parler de différence entre ajoncs et genêts, oiseaux migrateurs, jardins merveilleux et obstacles boueux. Écoute au casque chaudement recommandée.

Les (bons) plans de Hey Louise

  • Balade 6,5 km A/R, accessible uniquement à pied sur certains tronçons.
  • Itinéraire : Départ du petit parking à l’angle de la rue de l’Etang et de la rue des Quatre vents, à Riantec. Prendre la direction sud-est vers le bourg de Riantec et l’île Kerner. Passer par le sentier qui longe la plage (ou directement sur le sable). Remonter sur la promenade à la fin de la plage, puis entrer dans Riantec par les petites rues (suivre panneau Sentier côtier). Passer devant l’église Sainte-Radegonde, puis sur le pont et tourner à droite rue de la Grève. Continuer jusqu’à la digue de l’île Kerner. Suivre la route qui mène sur l’île, jusqu’à la Maison de l’île Kerner. Revenir sur vos pas. Repasser la digue, tourner à droite, puis à gauche rue de la Concorde, pour passer par le bourg de Kerner. Prendre la rue de Kerner à gauche, puis revenir par le même chemin qu’à l’aller.
  • La carte IGN avec toutes les infos de carto, c’est celle-ci : Lorient-Ile de Groix 0720 ET et on peut la trouver ici 
  • Pour en apprendre plus sur l’île Kerner, et ses multiples oiseaux migrateurs, rendez-vous dans la Maison de l’île Kerner, ancienne demeure d’ostréiculteur, devenue un petit musée dédié à la faune et la flore de Gâvres.  

Rando Mytho à Pen Mané

Un sentier côtier file tout le long de la rade de Lorient, remontant les méandres du Blavet, de Port-Louis à Kervignac (et même plus). Entre le port de Pen Mané, à Locmiquélic, et le moulin du Sterbouest, il vient d’être réaménagé de gracieuses passerelles de bois qui enjambent les marais et les zones humides qui jalonnent le parcours. Ça tombe bien, Hey Louise n’aime pas avoir les pieds mouillés. L’occasion d’une balade bucolique, les pieds – pas – dans la vase, avec le pont du Bonhomme pour horizon.

Les (bons) plans de Hey Louise

  • Infos pratiques : A/R 7km. Environ 1h30. Dénivelé faible, non accessible aux vélos et poussettes.

Carte #1 – Lorient et sa rade

Lorient n’a pas un physique facile. Un peu moche, plutôt velue, parfois malodorante, franchement déglinguée. Et c’est pour tout ça qu’on l’aime.

Hey Louise sort la version 2021 de sa carte consacrée à Lorient et sa rade. On y trouve des spots de pique-nique par vent d’ouest, des plans langoustines et mousses fraîches, et quelques-uns des lieux emblématiques de la ville.

Terreur en Brocéliande

Chez Hey Louise, cela nous arrive d’avoir une grosse motiv’ et de voyager à l’étranger. Si, si. Ce jour-là, on avait envie d’aventure. Et il paraît que dans le 35, ils ont pas les mêmes sabots. Du coup, on est parties faire une rando dans la forêt de Brocéliande.

Les (bons) plans de Hey Louise!

  • Le sentier emprunté à la hâte part de Tréhorenteuc, un micro-village charmant, à la frontière entre le 56 et le 35, et permet de découvrir notamment le Val Sans Retour, l’Arbre d’Or, le Miroir aux Fées et le Siège de Merlin. Pour en savoir plus, c’est ici.
  • De nombreux sentiers sillonnent la forêt de Brocéliande, ils sont à retrouver dans ces cartes.
  • L’écureuil vient de Nature & Découvertes.

Histoire publiée dans Sorties de Secours le 3/12/2020.

On laisse pas Noël dans un coin

Dis-donc, c’est pas passé loin cette année. On a failli se faire siffler Noël. L’accident bête. Le truc moche de la fin d’année (qui n’était déjà plus franchement sexy depuis un moment). Mais ouf! En fait, on va les avoir nos cadeaux un peu pourris, notre crise de foie, nos gros bisous piquants de la grand-tante (nan pas ça en vrai, c’est hyper dangereux par les temps qui courent). Bref, Noël is back from the dead.

En plus, y’a des lutins bien chouettos qui s’agitent la hotte pour nous faire un peu de place dans leur besace. L’amie Mathilde, du Comptoir d’Ici s’est lancé le défi d’organiser un marché de Noël en ligne en dix jours. On lui dit que c’est impossible. Que personne n’a jamais osé tenter ça. Qu’en plus elle est une femme (nan attends, je me plante de siècle – je sais plus). Bref, Mathilde tient tête. Et telle Nellie Bly, en version local (et bio hein), elle ne lâche pas l’affaire.

Et ben voilà. She did it. Elle a réussi (avec l’aide de son équipe de champion.ne.s) et le Marché de Noël en ligne du Comptoir d’ici démarre le 8 décembre. Bim. Et d’ailleurs Hey Louise y sera, je sais pas si je vous ai dit. On laisse pas Noël dans un coin.

Pour ceux qui se demandent bien qui est Nellie Bly, et bien c’est une de nos idoles et elle est à découvrir ici, mais aussi ici et ici.

Des Winches et des Meufs

Cet été, il est arrivé un truc de ouf à la partie flottante de Hey Louise. Elle a skippé un bateau du Vendée Globe (1). Elle a presque skippé un bateau du Vendée Globe. Bon, elle s’est incrustée sur un bateau du Vendée Globe, mais elle a touché la barre hein.

Je vous ai pas dit ? Elle est pote avec une star (elle va adorer qu’on parle d’elle comme ça), une meuf qui va faire le Vendée Globe, le tour du monde en solo, sans escale et à la voile. Bim. The Meuf (2) quoi. Je suis pas trop calée en matière de bateau, mais ça a quand même l’air d’être du lourd.
Du coup, quand Hey Louise m’a dit qu’elle voulait raconter sa sortie en IMOCA (3) , j’ai fait mes devoirs pour pouvoir m’en mêler aussi. Je suis allée voir Maiden, un film qui raconte comment une autre meuf de ouf, Tracy Edwards, a monté le premier équipage féminin de la Whitbread, une course à la voile autour du monde, en 1989. En résumé, des paquets de flotte, des meufs qui lâchent – vraiment – pas l’affaire, une géniale histoire d’aventure et de succès, et une grosse leçon de vie pour toutes celles et tous ceux qui rêvent de se donner les moyens.
Bref, je suis sortie de là complètement retournée, et j’ai repensé à The Meuf et à son Vendée Globe, et puis aussi à toutes les autres navigatrices – et un peu aux navigateurs aussi, rooolala. Bon, après ça j’ai mangé un burger, parce que j’avais pas prévu d’aller plus loin dans mon étude, mais la partie navigante de Hey Louise a pris ses crayons, et c’est elle qui raconte la suite.

(1)Tour du monde à la voile, en solitaire, sans escale et sans assistance. Le départ c’est dimanche prochain, aux Sables-d’Olonne, mais on peut pas y aller, on a confinement. Pas de panique, pour y assister quand même, rendez-vous sur vendeeglobe.org ou France Télévisions !

(2)Clarisse Crémer. Et ouais. #GoClarisse

(3) Enorme voilier méga rapide et méga technologique – équivalent imperméable de l’Iphone 11 (12?). Celui de Clarisse, c’est Banque Populaire X. Il a déjà un sacré palmarès grâce à ses précédents skippers, notamment le vainqueur 2013 François Gabart (alias Jésus).

Les (bons) plans de Hey Louise!

  • Le Festival Wind, pour découvrir les films sur la course au large. La première édition a eu lieu en 2020, on atteint la suivante avec impatience! On y a vu le film Maiden, documentaire réalisé par Alex Holmes, sorti en salles en 2018.
  • Les Projections Salées, pour voir des films qui parlent de mer, de Nemo à Liberté-Oléron, de Tabarly à All is lost. Du grand cinoche comme on l’aime, projeté tous les mois gratuitement à la Cité de Voile à Lorient.
  • Le CNL, Centre Nautique de Lorient, pour apprendre à naviguer comme Clarisse, ou pour gagner les régates-saucissons de Noël! Et pour ceux qui n’aiment pas l’eau, le bar du CNL possède l’une des plus chouettes terrasses de Lorient, avec vue sur la sortie du Bassin à flots – Quai Eric Tabarly.

Histoire publiée dans Sorties de Secours le 5/11/2020.

Gonzo Paddle

Les (bons) plans de Hey Louise!

  • Le prof de paddle, c’est Damien Raingeart de Meria Paddle. On vous le recommande chaudement, il opère sur le port du Kernevel, à Larmor-Plage et il ne craint ni le danger, ni les élèves médiocres.
  • Le truc le plus fou qu’on ait vu sur le Gonzo, c’est ce documentaire, qui raconte la vie dingue du journaliste gonzo Hunter S. Thompson, auteur notamment de Las Vegas Parano (adapté au cinéma par Terry Gilliam avec Johnny Depp sous le bob de Thompson).

Bd publiée dans l’hebdo numérique Sorties de Secours en octobre 2020.

Le Voyage Immobile

Les (bons) plans de Hey Louise!

  • Le film Smoke, de Paul Auster, pour rêver d’une vie à Brooklyn.
  • La démo d’aquaskipper sur Youtube (et aussi démo de combis).
  • Le retour de pêche à déguster, grâce à la Godaille Bretonne, un des magasins de la criée lorientaise, qui vend aux particuliers et privilégie la pêche locale et de saison.

Histoire publiée dans Sorties de Secours en octobre 2020.