Blog

Vernissage chez Code O!

Rendez-vous à partir de 19h, le mercredi 24 juin chez Code O, pour un petit vernissage de derrière les fagots.

Dans le désordre, on y verra la formidable (je pèse mes mots) carte illustrée de Hey Louise, des cartes postales charmantes et des posters sexy ; on mangera des curly bio (des chips de betterave quoi) arrosés de Belle Joie et on sera tous.tes bien content.es de se voir!

Et tenez vous bien, il va faire beau!

Code O – 5 rue de Carnel – 56100 Lorient – 02 97 06 37 13

Road-trip dans la Perrière

Jour 312-bis
J’installe Alice dans sa poussette et cale Marcel dans ses bras. J’ai la gourde, la chaussette-masque, le stylo perso, les moufles, le gel hydromachin senteur mangue des bois, le chapeau de safari. Bref, je sors pendant le Covid.

La pénétrante est vide. Je m’attends à voir Rick s’éloigner d’Atlanta sur son cheval.
Alice croise un pote.
À la Marmite, ça sent le déconfinement et le rôti de porc.
Echappés des silos environnants, des grains de blé ont pris racine. C’est joli et ça cache les mégots.
J’aperçois des copains.
Pouf ! une bière apparaît.
On en finit plus de partager nos bons plans de jardins taillés au cordeau et de coupes de cheveux approximatives.
Je file chez Mathilde, chasser la betterave et le pissenlit. J’attrape au vol une dorade. Je suis déjà à la bourre.
De retour sur le pont, je réalise avec horreur que Marcel a disparu.
Je tente de négocier.
Alice reste inflexible. Demi-tour.
La Station, le pont, les archis, Pesk, la Marmite. Pas de Marcel.
C’est vrai qu’un pintxo calamar-féta-rillettes-mousse au chocolat, ça console.
La Cambuse, Le Comptoir d’ici, La Colloc, la Marmite, le…
Marcel ! Marcel est là, glissé entre les barreaux d’un balcon. Il a pris un peu cher et il a l’air louche, mais c’est bien lui.
Allez, on remballe et on file manger des pintxos.

Les (bons) plans de Hey Louise!

  • La Colloc, pour les copains et les bières qui apparaissent comme par magie.

Histoire publiée dans Sorties de Secours en juin 2020.

Hey Louise squatte Sorties de Secours

Pour 2020, Hey Louise avait plein de projets balades, restos et autres sorties en plein air. C’était sans compter le confinement – voilà bien un mot qu’on n’avait jamais utilisé – et le covid qui se tape l’incruste.

Heureusement, alors qu’elle était quand même un peu paumée, Hey Louise est passée devant Sorties de Secours. Et elle s’est dit que ça avait l’air bien confort. Un chouette magazine culturel, qui décrypte les spectacles, sorties et actus du Morbihan, franchement on pouvait pas trouver mieux.

Alors Hey Louise s’est engouffrée dans le magazine numérique de SDS, sous la forme de planches BD mensuelles, racontant des histoires anecdotico-lorientaises et des balades imprévues.

Bref, y’a pas que le covid qui se tape l’incruste.

Les étangs du Loch

Promenade facile et bucolique pour découvrir une faune et des paysages variés, juste derrière les plages de Guidel.

Plat – 10 km – 2 heures

Liste du matériel : été : le maillot pardi! / mois d’août et de septembre : un panier pour ramasser les mûres / automne : un sac pour les champignons / hiver : des bottes !

Départ du parking des surfeurs et des camping cars de la plage du Loc’h. On contourne l’étang du Loch : observez bien, vous verrez des canards, des mouettes et d’autres sortes d’oiseaux. On longe ensuite une ferme et des champs de sarrasin, de blé… Un champ de vaches, et en rentrant dans le sous-bois on croise des chevaux dans leur pré. On traverse un sous-bois où l’on entend des chants d’oiseaux de la forêt cette fois. Un verger de vieux pommiers, puis un joli point de vue sur le paysage de champs, avec l’océan en fond. Un petit pont enjambe le ruisseau de la Saudraye, on l’emprunte pour traverser un autre petit bois. On en ressort dans des champs, qui nous conduisent bientôt à un petit lotissement construit sur la dune. Ici, c’est le paradis des cueilleurs de mûres en fin d’été 🙂 Parcourons encore quelques centaines de mètres, et nous voici sur la plage, de retour au parking !

Apéro au Pérello

Plage et sentier côtier, la petite balade du Pérello offre l’un des plus jolis points de vue sur Groix.

Plat, 6,5 km, 1 heure 30 (c’est un aller-retour et non une boucle)

Liste du matériel : été : le maillot pardi! / hiver : des bottes et un ciré / toute saison : des bières pour l’apéro !

C’est une balade pour les contemplatifs, on y va quand c’est la tempête pour admirer la colère de l’océan, on y va par temps dégagé pour voir les îles de l’archipel des Glénans au loin, et on y va quand les maxi trimarans et les Imocas font des runs de vitesse devant la pointe de PenMen à Groix. On y va aussi et surtout juste avant le coucher du soleil, avec quelques bières fraîches dans les poches. Rassurez-vous, elles n’auront pas le temps d’avoir trop chaud. La voiture est garée au parking du Pérello, au-dessus de la plage, et on rejoint directement le sentier côtier qui surplombe cette très jolie crique abritée. Pour les plus motivés, venez 1/2 heure plus tôt, et allez vous garer à Lomener, vous pourrez marcher un peu plus longtemps sur ce joli GR 34. Le sentier terreux suit le dessin de la côte, au-dessus des vagues qui bouillonnent dans les rochers en contrebas. A droite, c’est la lande, quelques maisons de vacances, quelques buissons d’épineux brassés par le vent et la pluie. Dans un champ, on aperçoit des chevaux qui broutent tranquillement. On poursuit le chemin, avec en vue la pointe du Talud : c’est un phare, pas très haut mais qui éclaire pour signaler la pointe et ses esquifs. De là, le point de vue est déjà très beau. On continue encore vers le Calvaire qui domine la petite crique de Kerroc’h. Deux options pour s’asseoir et siroter sa bière face au spectacle : s’installer sur les rochers, ou s’abriter sur le sable de la crique. Les deux spots n’offrent pas du tout la même expérience, l’un est sauvage, et l’autre plus sécurisant. Enfin, on pique une tête, on nage entre les barques au mouillage dans le port de Kerroc’h, et on se rhabille pour faire la route dans l’autre sens. Même si c’est le même chemin, la lumière a changé et une nouvelle promenade se dessine.

Apparition divine chez Code ∅

Le mercredi 18 décembre de l’An 2019, Hey Louise est apparue. Telle une naïade barbue, elle s’est glissée entre les tables du marché de Noël de Code ∅ et a imposé son flow. Une verve puissante a jailli de son thorax velu, un slam passionné dédié à sa ville d’adoption, Lorient, cité moche et sexy, vibrante et déglinguée.

Hey Louise est apparue sous la forme d’une carte illustrée par Margot Lecointre et accompagnée d’un texte écrit par Manon Liduena. Elle y raconte le Lorient qu’elle aime, fait de lieux improbables et d’adresses gourmettes, recensées par ses soins et de manière totalement indépendante (#streetcred).

Le soir du 18 décembre Hey Louise a donc fait du gringue aux Lorientais, en espérant qu’ils se retrouvent dans ses croquis et dans ses mots. Elle a harangué les visiteurs de passage, les invitant à venir et revenir à Lorient. Bref, Hey Louise s’est lancée, après de longs mois de tergiversations. Et elle a atterri dans vos mains, sur vos murs et dans vos cœurs – ou à peu près.

Avant de passer à la suite, Hey Louise remercie ses sponsors et sa famille, de Code ∅ à Anne-Laure Saccomandi, en passant par Blandine Didry-Prigent, Chloé Caubert et Justine Gaxotte.

Désormais, c’est une autoroute qui s’ouvre devant elle, faite de nouvelles balades, de bonnes adresses et de blagues douteuses. Hey Louise ! vous dit à très vite, pour la suite.

Le Marché de Noël a réuni :
Du Soleil dans mon filet, alias Blandine Prigent
Camille Portalès
Marie Soriano
Inspirations naturelles, alias Anaïs Löhmann
Anne-Lise Rocher
– et Hey Louise !